www.snuipp.fr

SNUipp-FSU | Section de Vaucluse

Vous êtes actuellement : Archives  / 2013/2014  / Revendicatif 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 décembre 2013

Grève et manifestation du 05 décembre

Manifestation du 5 décembre 2013

Discours du SNUipp-FSU

L’actuelle réforme des rythmes scolaires mise en place contre l’avis de la majorité des organisations syndicales et des personnels suscite l’exaspération dans beaucoup d’écoles.

Imposée aux personnels (enseignants, personnels territoriaux et de l’animation) sans les moyens nécessaires, elle ne garantit ni la réussite des élèves, ni des temps périscolaires de qualité pour tous et partout. Elle morcèle trop souvent les temps et l’activité de l’élève et de l’enfant, comme celles des personnels.

Elle dégrade les conditions de travail des enseignants, des personnels territoriaux et des animateurs et porte en elle une aggravation des inégalités sur le territoire.

Nous demandons qu’il n’y ait pas de généralisation à la rentrée prochaine. Dès maintenant, la réforme doit être suspendue et des discussions doivent s’ouvrir immédiatement pour une autre réforme réellement concertée.

Cela passe par l’abrogation du décret Peillon actuel et la réécriture concertée d’un nouveau décret qui pose les principes et les bases indispensables pour que cette réforme soit un progrès pour tous, les élèves, les personnels et le service public d’éducation.

Cette autre réforme doit concilier la réussite des élèves sur le temps scolaire, le respect du temps de l’enfant et de son droit au loisir.

Elle doit améliorer les conditions de travail des personnels.

Elle doit garantir des activités périscolaires pour tous les élèves sur tout le territoire avec des financements pérennes afin de respecter les principes de qualité, d’égalité, de laïcité et de gratuité.

Après les grèves des personnels les 13 et 14 novembre dernier, le dépôt au ministère le 20 novembre par le SNUipp de dizaines de milliers de pétitions demandant la réécriture du décret sur les rythmes, le ministre refuse toujours d’entendre.

Il répond mène par des provocations en annonçant un nouvel abaissement des taux d’encadrements des élèves dans les ateliers péri-éducatifs et un projet d’annualisation des obligations de service de certains personnels enseignants.

Cela n’est pas acceptable. Le SNUipp refuse la dégradation statutaire des conditions de vie professionnelles et personnelles des collègues ! Alors que des discussions sur les métiers de l’enseignement sont en cours de discussion actuellement, le ministre affiche là un signe fort négatif de son appréciation de la réalité du terrain.

Dans une école abimée par des années de suppressions massives de postes, les conditions d’exercice du métier restent très difficiles, voire se dégradent.

Effectifs dans les classes trop chargés, élèves en difficulté insuffisamment aidés, élèves en situation de handicap sans AVS, formation continue inexistante, pressions de toutes sortes, direction d’école sous tensions…

Les enseignants doivent être entendus. Le Ministère ne peut pas continuer à ignorer ceux qui sont chaque jour dans les classes, face aux élèves.

C’est pourquoi au cours de cette journée d’action, le SNUipp-FSU porte également des revendications sur les conditions de travail et les orientations budgétaires nécessaires pour améliorer la réussite des élèves.

De tous les élèves.

L’enquête PISA sortie ces derniers jours le cible : l’écart qui sépare les plus forts des plus faibles continue de grandir et la proportion des élèves en grande difficulté ne cesse de s’accroitre depuis les années 2000. 

La réponse à ce constat n’est pas dans la réforme des rythmes scolaires orchestrée par le décret Peillon actuel.

Pour inverser la vapeur, le ministre doit donner les moyens à l’école de répondre aux vraies priorités qui transformeront l’école de la république pour qu’elle soit au service de tous.

Ce sont des moyens budgétaires ambitieux pour la transformation de l’école :
- une baisse des effectifs par classe 
- un renforcement des RASED par des créations de postes et des départs en formation 
- une montée en charge du plus de maîtres que de classes 
- un renouveau de la formation continue des enseignants 

 

12 visiteurs en ce moment

*Top 116 rue Carreterie 84 000 AVIGNON téléphone : 04 90 80 00 01 courriel : snu84@snuipp.fr Mentions Légales
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU | Section de Vaucluse, tous droits réservés.