www.snuipp.fr

SNUipp-FSU | Section de Vaucluse

Vous êtes actuellement : Archives  / 2013/2014  / Education Prioritaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 mars 2014

Préparation du mouvement départemental : la fin des points ZEP ?

LE DIRECTEUR ACADEMIQUE REMET EN CAUSE LES POINTS EDUCATION PRIORITAIRE DANS LES ELEMENTS DU BAREME MOUVEMENT

L’administration avait affiché son intention de supprimer les points EP lors du groupe de travail « bilan du mouvement 2013 » du 17 décembre

Dans son compte rendu du groupe de travail du 17 décembre, le SNUipp informait les collègues de l’intention annoncée par l’administration de supprimer les points de bonification pour exercice en Education Prioritaire dans le barème mouvement.

Durant le groupe de travail, seuls les délégués du SNUipp ont défendu cette bonification de barème qui a cours dans notre département depuis de nombreuses années.

Les points EP sont un acquis des élus du SNUipp-FSU depuis de nombreuses années. Aujourd’hui comme au moment de leur création, ces points de bonification continuent à répondre à la particularité du travail des enseignants exerçant en Education Prioritaire.

Pour le SNUipp, ils sont une reconnaissance de l’exercice en EP du même ordre que la reconnaissance de la difficulté d’exercer en Zone Violence. L’attribution de ces points doit permettre de faciliter la sortie de l’Education Prioritaire des collègues « usés » par une longue période de travail dans ces écoles difficiles.

Les documents préparatoires à la CAPD du 27 mars confirment la disparition de la bonification Education Prioritaire voulue par l’administration

Les élus du personnel SNUipp-FSU à la CAPD ont écrit au directeur académique dès réception des documents de travail préparatoires à la CAPD pour lui exprimer leur refus d’une suppression des points Education Prioritaire.

Ils réclament même que le bénéfice de ces points soit étendu aux collègues nommés à titre provisoire en Education Prioritaire selon les mêmes critères que ceux appliqués aux titulaires. Ils réclament que le congé parental n’annule pas les durées d’exercice accumulées en amont pour bénéficier de la bonification EP.

Le SNUipp-FSU continuera à défendre la bonification Education Prioritaire pendant la CAPD du 27 mars.
Il rendra compte des conclusions des débats à l’ensemble de la profession.


Courrier envoyé au Dasen en pdf

Le 21 mars 2014

A Monsieur le Directeur Académique de Vaucluse

Objet : points pour l’exercice en éducation prioritaire dans le barème du mouvement départemental des personnels

Monsieur le Directeur Académique,

Les documents préparatoires à la CAPD du 27 mars prochain font apparaître que l’administration voudrait supprimer la bonification de barème pour exercice en Education Prioritaire.

Les élus du SNUipp-FSU sont opposés à cette suppression et demandent qu’un élément discriminant subsiste dans le barème avec une attribution de points supplémentaires, compris dans une fourchette raisonnable, pour les collègues exerçant en EP.

Ces points Education Prioritaire ont été mis en place depuis 20 ans en Vaucluse pour reconnaître les difficultés d’exercer le métier d’enseignant dans des écoles très difficiles et nous voulons rappeler les raisons de leur existence.

Ils correspondent à une prise en considération du travail fait par les collègues exerçant en EP du même ordre que la prise en considération de l’exercice dans les écoles situées en Zone Violence actée par le ministère.

Ils répondent à la nécessité de permettre aux enseignants éventuellement « usés » par de nombreuses années en EP de réussir à muter pour ne pas se retrouver en souffrance dans leur quotidien de travail. Nécessité qui ressort des enquêtes menées depuis la création des ZEP.

Les points Education Prioritaire ne doivent en aucun cas être assimilés, comme il nous l’ a été présenté par votre administration en groupe de travail, aux points de stabilité installés par vos prédécesseurs les dernières années. Nous refusons que les points Education Prioritaire soient supprimés des éléments du barème mouvement par cette assimilation.

Nous vous demandons de les maintenir cette année comme les années à venir et même d’en étendre le bénéfice aux collègues nommés à titre provisoire en EP pendant plusieurs annéessans interruption. En effet, un collègue affecté à titre provisoire dans une école en EP doit voir son engagement reconnu au même titre qu’un collègue titulaire pendant la même durée.

Pour finir sur le sujet, nous considérons que le congé parental ne doit pas annuler l’attribution de la bonification Education Prioritaire mais qu’il doit être considéré comme une parenthèse dans l’engagement des collègues qui stoppe momentanément le décompte du temps d’exercice en EP sans annuler la durée déjà acquise.

Dans l’attente de vos réponses lors de la CAPD du 27 mars prochain, nous vous prions d’agréer, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, l’expression de nos salutations respectueuses.

Nicolas ODINOT

Secrétaire départemental du SNUipp Vaucluse

 

27 visiteurs en ce moment

*Top 116 rue Carreterie 84 000 AVIGNON téléphone : 04 90 80 00 01 courriel : snu84@snuipp.fr Mentions Légales
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU | Section de Vaucluse, tous droits réservés.