www.snuipp.fr

SNUipp-FSU | Section de Vaucluse

Vous êtes actuellement : Archives  / 2013/2014  / Carte Scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 avril 2014

Compte rendu du CTSD du 17 avril 2014

Le projet de carte scolaire du directeur académique a été de nouveau rejeté par 10 voix contre, 0 pour et 0 abstention.

Le projet présenté est inacceptable.

Encore une fois, les délégués du personnel ont eu à déplorer l’absence du directeur académique en séance. Cela a empêché d’exposer nos arguments et nos demandes au responsable des décisions qui vont engager l’organisation de l’enseignement dispensé aux élèves dans toutes les écoles du département.

Les intentions de fermetures ou de non ouvertures ont été maintenues

Les demandes de retrait de mesures de fermetures ont toutes été refusées. Seule la fermeture sur l’école de la Barthelasse est passée en « fermeture conditionnelle », avec l’annonce par l’administration que le maintien de la classe serait conditionné au cycle d’apprentissage dont relèveraient les nouveaux élèves inscrits. Seule une arrivée d’élèves en cycle 3 entraînerait le maintien de la classe. L’administration a refusé de revoir certaines autres situations en « fermetures conditionnelles ». Devant ce refus, les délégués du SNUipp-FSU ont demandé l’assurance que le dépassement du seuil de fermeture à la rentrée entrainerait automatiquement la réouverture de la classe. L’administration n’a pas accepté de garantir l’application de cette règle qui a pourtant été appliquée les années précédentes.

La décharge de direction de Violès a été refusée

L’administration refuse d’accorder ¼ de décharge de direction au prétexte que les élèves de « moins de 3 ans » ne sont pas dans une classe mais dans un « dispositif ». Nous avons eu beau faire la démonstration que la charge de travail de direction dans cette école était bien celle d’une école de 4 classes, le refus a été maintenu.

Contre l’avis argumenté des délégués du personnel, la décision de « neutraliser » des postes E et de ne pas les offrir au mouvement est maintenue

Même si l’administration annonce que ces postes sont gelés pour un an mais pas fermés, ce sont 7 postes qui ne seront pas au service des élèves en difficulté scolaire l’an prochain. Augmentant encore le secteur d’intervention des maîtres E en poste qui ne peuvent déjà pas répondre aux besoins. Le SNUipp-FSU a dénoncé ces mesures qui vont à l’encontre des engagements ministériels pris au cours des chantiers métiers de conforter les RASED. Le manque de collègues formés dans l’option G du CAPASH laisse déjà de nombreux réseaux incomplets, la soustraction de postes E dans certains RASED est pour nous le signal d’une volonté de les décapités totalement.

Le projet de fusion des écoles maternelle et élémentaire de CHEVAL BLANC continue

Sans reconnaître le non respect des procédures de consultation des enseignants et des parents au niveau des écoles. En refusant de conditionner la fusion à la décision du conseil municipal qui se tiendra seulement la semaine prochaine, prétendant qu’un avis écrit reçu du maire vaut engagement de la commune.

Le nombre de postes « plus de maîtres que de classes » créé à la rentrée n’a pas été annoncé

La question a été posée par les délégués du SNUipp-FSU, aucune réponse n’a été faite sur le nombre de maîtres supplémentaires qui serait créé pour permettre aux écoles ayant déposé un dossier depuis l’an dernier d’en bénéficier. Comme si, alors que c’est une des mesures phare la refondation de l’école, l’administration départementale par son silence voulait signifier qu’elle enterrait le dispositif.

Toutes les écoles des bassins des collèges REP+ ne sont pas labellisées REP+

C’est une décision rectorale que les délégués du SNUipp-FSU ont dénoncé pendant le CTSD. Décider de ne classer REP+ que les écoles qui étaient en éducation prioritaire avant le classement ECLAIR ne tient pas compte de l’évolution de la population scolaire des écoles qui sont exclues. Les délégués du SNUipp-FSU ont argumenté qu’au contraire la nouvelle politique de l’éducation prioritaire devait être une opportunité pour ces écoles de se voir considérées dans leur réalité actuelle et non pas avec la vision de ce qu’elles étaient il y a 30 ans.

Une nouvelle fois, les délégués du SNUipp-FSU et des autres organisations syndicales ont voté unanimement contre ce projet. Malgré ce vote contre, le directeur académique pourrait arrêter ces mesures.

Pour les délégués du SNUipp-FSU, la préparation de la carte scolaire n’est pas terminée.

Une délégation syndicale FSU, FO, UNSA a été reçue aujourd’hui en préfecture à 15h15.

Elle a informé le préfet, premier représentant de l’état en Vaucluse, de nos désaccords sur le projet présenté par le DASEN et sur le déroulement singulier des opérations. Elle lui a réclamé la convocation du CDEN dans les meilleurs délais, dans le respect du vœu voté à l’unanimité par les membres du CDEN lors de la séance du 3 avril 2014.

Lire les mesures

Lire la déclaration commune

Lire la déclaration préalable du SNUipp-FSU 84

 

18 visiteurs en ce moment

*Top 116 rue Carreterie 84 000 AVIGNON téléphone : 04 90 80 00 01 courriel : snu84@snuipp.fr Mentions Légales
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU | Section de Vaucluse, tous droits réservés.