www.snuipp.fr

SNUipp-FSU | Section de Vaucluse

Vous êtes actuellement : Archives  / 2013/2014  / Personnels  / EVS/AVS 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • MOTION CONSEIL D’ECOLE_création d’emplois statutaires
    Word - 32 ko
    Télécharger

  • lettre de Mme le député au ministrede l’éducation courrier AAD AVS AED
    PDF - 97.2 ko
    Télécharger

  • Lettre de Mme le député aux maires courrier AAD AVS AED
    PDF - 177.5 ko
    Télécharger
23 mai 2014

RENOUVELLEMENT DES EVS / AVS : intervention en CAPD le 22 mai / adopter une motion en conseil d’école pour défendre les postes AAD et les personnels

Les élus du personnel ont interpelé le directeur académique et lui ont demandé de s’engager pour obtenir le maintien de tous les personnels sur les postes d’AAD et d’AVS dont les contrats se terminent.

Nous lui avons demandé de s’emparer au plus vite du dossier pour répondre aux attentes d’un nombre important d’AAD dont le contrat se termine le 30 juin. (lire la déclaration du SNUipp-FSU).

La secrétaire générale de la direction académique a répondu travailler avec la DIRECCTE pour qu’une position de principe soit arrêtée mais n’a apporté aucune précision sur les réemplois, se réfugiant derrière les décisions à venir de la DIRECCTE qui a les commandes sur ce dossier. Selon elle, une information devrait arriver aux intéressés d’ici la semaine prochaine.

La secrétaire générale a annoncé 753 emplois en CUI attribués à la direction académique de Vaucluse dans le budget 2013, répartis sur des fonctions exercées dans les écoles et les établissements du 2nde degré.

• 171 pour des missions d’AVS.

• 354 pour des missions d’AAD dans les écoles et les inspections. Dont 224 en fin de contrat le 30 juin !

Plus d’une centaine ont des durées de contrat supérieures aux conditions CUI.

Le budget de financement des CUI attribués au Vaucluse pour l’année 2014 n’est pas encore connu de l’administration.

La secrétaire générale a annoncé que le nombre d’emplois CUI pour 2014 n’était pas encore connu et qu’il pouvait fluctuer. Elle a rappelé des directives ministérielles demandant de recruter en priorité des AVS pour répondre aux besoins.

Sous-entendant qu’en fonction de l’enveloppe budgétaire, des postes d’AAD pourraient être supprimés dans des écoles si l’embauche d’AVS devait être effectuée en grand nombre.

Aucun engagement formulé par le directeur académique.

Contrairement à son prédécesseur, le directeur académique n’a pas annoncé vouloir s’emparer personnellement du dossier. Il laisse la secrétaire générale le gérer sur le plan strictement administratif.

Les élus du personnel ont relayé les revendications portées devant le préfet et la député d’Avignon

Les délégués du personnel du SNUipp-FSU, du SNUDI-FO et du SE-UNSA ont porté devant le directeur académique les revendications défendues devant le préfet le 14 mai et portées à la connaissance du député d’Avignon, membre de la majorité politique au pouvoir.

• Aucun EVS en poste ne doit se retrouver sans emploi après le 30 juin.

• L’usage de CUI pour embaucher les EVS doit cesser. Il doit être mis en place des emplois statutaires de la fonction publique ouvrant droit à des embauches pérennes pour assurer les missions d’AVS et d’EVS aide administrative à la direction.

• Dans l’immédiat, le gouvernement doit modifier dans l’urgence ses directives les CUI-CAE pour faire sauter le verrou des 24 mois ou 60 mois de contrat possibles.

Lire les courriers adressés par la députée au ministre et aux maires de sa circonscription.

Les postes d’AVS doivent être budgétisés sur des contrats AEd en priorité

Depuis la création des fonctions d’AVS, le recrutement des personnels se fait prioritairement sur des contrats d’AEd et non pas sur des CUI.

Même si ces contrats ne sont pas satisfaisants, ils offrent une durée d’emploi de 6 ans, plus longue que les 2 ans de CUI, et sont un passage imposé pour accéder au statut d’AESH que met en place le gouvernement (accompagnant d’élève en situation de handicap dont le contrat est à durée indéterminée).

Le retard pris par le gouvernement pour finaliser le statut d’AESH empêche de libérer les postes d’AEd occupés par les personnels pouvant prétendre à ce nouveau statut.

Les AVS qui pourraient basculer sur des contrats d’AESH sont actuellement reconduit provisoirement sur des contrats d’AEd.

Ce sont autant d’AVS en CUI qui ne peuvent basculer vers des contrats plus longs d’AEd et qui risquent de sortir de l’emploi au bout de 2 ans alors qu’ils sont hautement compétents.

Sans une prise de décision rapide, des milliers d’AVS ne seraient pas reconduits dans leur emploi, ce serait un véritable gâchis.

Aucun poste d’AAD ne doit être supprimé dans les écoles

Les postes d’AAD remplissent des missions indispensables qui imposent de les asseoir définitivement dans les écoles.

Le gouvernement ne peut pas prendre la décision de supprimer des postes d’AAD dont il a lui-même accru le nombre à l’automne 2013 en installant des postes dans des écoles où il n’y en avait jamais eu.

La reconnaissance de l’utilité et de la nécessité de ces postes imposent ces créations d’emplois statutaires.

Seule la décision de création d’emplois statutaires occupés de façon pérenne par les personnels mettra fin à toutes les difficultés devant lesquelles chacun se retrouve confronté à chaque fin des contrats.

Aucun personnel actuellement en poste ne doit être renvoyé au chômage

Pour les AVS comme pour les AAD, cela est totalement dépendant de la volonté politique du gouvernement et des orientations de sa politique de l’emploi.

Il faut pour cela qu’il donne des ordres aux différents ministères concernés par le dossier et qu’il fasse sauter les conditions restrictives des contrats CUI comme la limite de 24 ou 60 mois de contrat possibles actuellement.

Comme l’an dernier, le SNUipp-FSU propose des modèles de courriers (cliquer ici) que chacun, enseignant, AAD, AVS, peut adresser au Président de la République (http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique) pour qu’il prenne la décision politique de demander au gouvernement de reconduire tous les personnels précaires arrivés en fin de contrat.

Les écoles peuvent peser sur les décisions en adoptant une motion en conseil d’école

En complément des courriers à adresser au Président de la République, le SNUipp-FSU propose aux enseignants une motion à faire adopter lors du prochain conseil d’école pour réclamer au ministre de l’éducation nationale l’installation de postes administratifs statutaires pérennes auxquels doivent pouvoir prétendre les AAD en poste actuellement.

 

20 visiteurs en ce moment

*Top 116 rue Carreterie 84 000 AVIGNON téléphone : 04 90 80 00 01 courriel : snu84@snuipp.fr Mentions Légales
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU | Section de Vaucluse, tous droits réservés.