www.snuipp.fr

SNUipp-FSU | Section de Vaucluse

Vous êtes actuellement : Archives  / 2015-2016  / Revendicatif 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er mars 2016

Intentions du DASEN de profiler des directions occupées à titre définitif

Le directeur académique a l’intention de profiler certains postes de direction d’école, en dehors de toutes les règles de nomination départementales, remettant en cause les compétences et la professionnalité des collègues en poste.

Lors des comités techniques préparatoires de la carte scolaire, le directeur académique a fait l’annonce de son intention de profiler de nouvelles directions d’écoles déchargées totalement ou à hauteur de 50% dans les écoles REP+.

Profitant du départ à la retraite des directeurs en place, il avait déjà pratiqué de la sorte lors du mouvement 2015 sur une école à décharge totale et pour une école REP+ avec 50% de décharge.

Le SNUipp-FSU s’était opposé au profilage de ces deux postes de directions qui consistait à les faire sortir des règles générales du mouvement départemental. Nous rappelons notre opposition à tout profilage, quelque soit le type de poste.

Pour le mouvement 2016, le directeur académique a pour projet de profiler des directions d’écoles occupées par des collègues nommés à titre définitif sans attendre leur départ à la retraite.

Le projet de circulaire mouvement qui est actuellement soumis aux délégués du personnel est clair : il veut obliger ces collègues à venir faire la preuve devant une commission de leurs compétences à exercer en 2016 la fonction de directeur qu’ils occupent déjà depuis de nombreuses années à la satisfaction de tous.

L’idée même nous sidère, nous l’estimons dégradante et humiliante pour les collègues titulaires de ces postes.

Comment un collègue compétent à la rentrée 2015 pour diriger une grosse école, en REP+ ou hors REP+, peut-il vivre la remise en cause de sa capacité à diriger cette même école à la rentrée 2016 alors qu’elle sera à l’identique ? Alors que vont s’y poursuivre les mêmes projets qu’il conduit déjà avec l’équipe ?

Comment un collègue directeur compétent à la rentrée 2015 pour diriger une école de 13 classes, en REP+ ou hors REP+, peut-il vivre la remise en cause de sa compétence à diriger cette même école à la rentrée 2016 parce que la structure va passer à 14 classes et accueillir deux collègues enseignants en plus ? Alors que vont s’y poursuivre là encore les mêmes projets qu’il a initiés avec l’équipe ?

Comment l’administration peut-elle justifier auprès d’un collègue qu’elle a déjà soumis à un entretien pour évaluer ses aptitudes, auquel elle a dispensé des formations professionnelles, qu’elle doit vérifier une seconde fois ces capacités à être directeur d’école ?

Rien dans la structuration et dans le fonctionnement des écoles ciblées par un profilage ne change radicalement au regard des conditions de fonctionnement actuelles.

Ce profilage n’a donc rien de qualitatif et nous y voyons une mesure administrative cherchant à détricoter les règles d’équité et de transparence qui prévalent actuellement pour les nominations des personnels à des fonctions de direction.

Le SNUipp-FSU demande l’abandon de ces intentions.

Nous avons dénoncé les velléités du directeur académique lors du CDEN du 25 février, en présence du préfet, des élus locaux et des parents d’élèves.

Le 26 février, l’ensemble des délégués du personnels SNUipp-FSU, SNUDI-FO et SE-UNSA ont écrit au directeur académique pour lui demander l’abandon de cette mesure et le maintien des personnels sur leur poste.

Nous porterons à nouveau notre opposition à ce projet lors de la CAPD du 04 mars.

 

25 visiteurs en ce moment

*Top 116 rue Carreterie 84 000 AVIGNON téléphone : 04 90 80 00 01 courriel : snu84@snuipp.fr Mentions Légales
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU | Section de Vaucluse, tous droits réservés.