www.snuipp.fr

SNUipp-FSU | Section de Vaucluse

Vous êtes actuellement : Archives  / 2010/2011  / CTP 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
20 janvier 2010

CARTE SCOLAIRE : TENUE DU CTPD LE 2 FEVRIER / CDEN LE 4 FEVRIER

En attribuant 12 postes au Vaucluse, le recteur ne fait que compenser les pertes de décharges de direction pour les écoles de 4 classes. Alors que la rentrée 2009 s’est faite en Vaucluse avec un effectif de rentrée en hausse de 111 élèves par rapport aux prévisions. Alors que les prévisions pour la rentrée 2010 affichent une hausse des effectifs départementaux de 198 élèves. Aucun poste n’est attribué au département pour tenir compte de ces augmentations d’effectif.

Le Vaucluse perd des moyens d’enseignements en 2010

*- au détriment des élèves,

*- au détriment des conditions de travail des collègues

L’IA envisage des fermetures de classes au-delà des conditions qu’il annonce lui-même.

Alors qu’il a annoncé lui-même en début de groupe de travail ’assurance que les moyennes pour les ouvertures et fermetures de classes seraient identiques à celles des années précédentes, l’IA fait figurer des écoles dans le tableau des fermetures alors que les prévisions d’effectifs sont au-dessus des moyennes.

La volonté affichée par l’IA de maintenir les postes RASED est faussée.

L’IA en groupe de travail réouvre tous les postes RASED « fermés provisoirement » durant l’année scolaire 2009/2010. Parce qu’il n’a pas envoyé de stagiaires en option G l’an dernier, des postes RASED option G vont inéluctablement rester vacants. Dans la pratique, ces postes RASED vont être à nouveau gelés par l’administration à la rentrée de septembre 2010 et récupérés pour faire des ouvertures de classes et pour implanter le plus de postes de TR qu’il pourra pour limiter la pénurie.

L’annonce faite de poursuivre l’effort spécifique du département pour l’encadrement des élèves en RAR ne sera pas tenable.

Comment, toujours pour répondre aux ouvertures de classes à assurer, au besoin d’améliorer le potentiel de TR du département, l’IA va-t-il pouvoir maintenir la politique départementale en faveur des zones d’éducation prioritaire ?

Ces situations contradictoires dénoncent à elles seules l’échec pour les écoles et pour les élèves de la politique aveugle de suppression de postes budgétaires mise en place par le gouvernement.

C’est ce que porte le SNUipp depuis le mois de novembre et jusqu’à aujourd’hui au plan national comme au plan départemental.

En appelant les enseignants du département à l’action par la grève dès le 24 novembre et encore le 21 janvier, en organisant la manifestation nationale à Paris de samedi 30 janvier, le SNUipp-FSU n’a pas attendu la veille de la tenue du CTPD et du CDEN pour engager la lutte contre le ministère de l’Education.

Le SNUipp ne se prononce pas pour le boycott du CTPD

Aujourd’hui dans notre département, sans gagner cette bataille pour obtenir une nouvelle attribution de postes budgétaires sur le plan national par le ministère, le boycott du CTPD ne servirait pas à améliorer les conditions de rentrée des écoles de Vaucluse.

Effet contraire, l’IA et le Préfet pourraient réglementairement convoquer un nouveau CTPD et un nouveau CDEN pendant les vacances de février. Alors que toutes les écoles seront fermées, la possibilité que l’on doit donner aux parents d’élèves et aux collègues de pouvoir se mobiliser pour leur école sera totalement nulle.

Le SNUipp invite les écoles à se mobiliser lors de la tenue du CDEN jeudi 4 février.

Dès le soir du groupe de travail carte scolaire, lundi 25 janvier, le SNUipp a envoyé dans toutes les écoles dont la situation a été évoquée par l’administration un mail prévenant des risques de fermeture ou de non ouverture des classes nécessaires pour la rentrée. En communication constante avec ces écoles depuis une semaine, le SNUipp a les moyens de les défendre dès demain en CTPD à partir de 9H30.

Dès la fin de la réunion, le SNUipp communiquera aux écoles les décisions que l’IA présentera au CDEN du 4 février.

Dans le cas où la voix des écoles, portée par les élus du personnel, ne serait prise en compte par l’administration pour le CDEN, le SNUipp a déposé un préavis de grève pour permettre aux collègues de manifester auprès des parents d’élèves jeudi 4 février à partir de 9H00 devant la préfecture Chabran.

Aujourd’hui, lundi 1er février avant minuit, les collègues peuvent adresser à l’IEN une déclaration préalable d’intention de grève. Le SNUipp invite l’ensemble des collègues des écoles en attente d’une mesure de carte scolaire (ouverture comme fermeture) à envoyer leur préavis de grève (voir doc en pièce jointe). C’est une pression supplémentaire faite sur l’administration. Faites connaître au SNUipp par mail les décisions prises dans chaque école.

 

2750 visiteurs en ce moment

*Top 116 rue Carreterie 84 000 AVIGNON téléphone : 04 90 80 00 01 courriel : snu84@snuipp.fr Mentions Légales
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU | Section de Vaucluse, tous droits réservés.