www.snuipp.fr

SNUipp-FSU | Section de Vaucluse

Vous êtes actuellement : Archives  / 2010/2011  / CTP 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 juin 2011

Budget 2012 : le gel des fermetures de classe...

Une nouvelle promesse électorale qui ne sera pas tenue.

En claironnant mardi 21 juin en Lozère que les fermetures de classes seront gelées en 2012, le chef de l’Etat prépare une nouvelle fonte des effectifs enseignants. Ce sont près de 8 000 postes supplémentaires qui devraient être supprimés à la rentrée 2012 dans le primaire. Pour l’ensemble du ministère, Bercy annonce 14 000 suppressions.

Le président de la République déclare :« Le un sur deux s’appliquera, mais nous sanctuariserons l’école primaire pour qu’à la rentrée 2012, le nombre de fermetures de classes n’excède pas le nombre d’ouvertures » au cours d’un déplacement le mardi 21 juin dans un groupe scolaire en Lozère. « C’est un engagement de bon sens que je prends devant vous », souligne le président, en conclusion d’une table ronde portant sur le thème de la « maîtrise des savoirs fondamentaux ».

Après les actions menées par les parents, les élus [1] et les enseignants pour s’opposer à sa politique qui a conduit à la suppression de 1 500 classes, Nicolas Sarkozy a compris l’enjeu électoral.

Après avoir connu des changements de calendrier du CTP de janvier glissant en mars pour cause d’élections... allons-nous vers un nouveau décalage des opérations de carte scoolaire pour attendre l’élection présidentielle de mai 2012 ?

Car, concernant le fond, il n’y aucun changement de la politique pour l’école : Bercy a indiqué la suppression de 14 000 postes en 2012, au lieu des 16 000 espérés par le gouvernement, du fait de la diminution du nombre de candidats au départ à la retraite. Dans le primaire, près de 11 000 enseignants partiraient à la retraite en 2012. Le nombre de postes de PE ouverts au concours l’année prochaine étant, lui, fixé à 3 000... Ce sont 8 000 postes d’enseignants du primaire qui seront encore supprimés l’année prochaine ! Communiqué du SNUipp-FSU

Pas de fermetures de classes en 2012 ? Recrutez des enseignants, alors !

L’annonce présidentielle du gel des fermetures de classes en 2012 montre que le chef de l’Etat a été contraint de tenir compte des mobilisations des enseignants, élus et parents. Ce vaste mouvement d’opinion a obligé Nicolas Sarkozy à se pencher enfin sur la situation d’une école asphyxiée par les suppressions de postes.

Pour autant, alors qu’il confirme le dogme du non remplacement d’un enseignant sur deux partant à la retraite, comment va -t-il être possible de tenir cet engagement ? En effet, si le budget 2012 maintient le recrutement de seulement 3 000 postes au concours de professeurs des écoles alors que 11 000 départs à la retraite sont programmés au 1er juillet 2012, ce sont 8 000 postes d’enseignants du primaire qui seront encore supprimés l’année prochaine.

Avec cette logique, les postes en Rased, la scolarisation des moins de 3 ans, les postes de soutien aux élèves en éducation prioritaire, de formateurs, de remplaçants vont servir de cibles aux suppressions de postes : ce seront donc les élèves les plus fragiles qui paieront la facture. Le fonctionnement de l’école va en pâtir.

La donne est maintenant claire. Pour que ces annonces soient crédibles, elles doivent être accompagnées d’une mesure concrète. Le SNUipp-FSU demande une hausse immédiate et significative du nombre de places au concours de recrutement des enseignants. C’est une des exigences qui sera portée lors de la grève unitaire du 27 septembre.

 

2561 visiteurs en ce moment

*Top 116 rue Carreterie 84 000 AVIGNON téléphone : 04 90 80 00 01 courriel : snu84@snuipp.fr Mentions Légales
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU | Section de Vaucluse, tous droits réservés.